Travailleurs en perdition

Un mois placé sous le signe de la littérature française, avec Nous étions des êtres vivants, de Nathalie Kuperman, que j'avais choisi pour sa langue lyrique et son tragique digne d'une pièce antique. Le livre traite d'un sujet ô combien d'actualité : le rachat d'une entreprise en perdition et l'angoisse et les espoirs avortés de ses employés... En accompagnement, il y avait l'excellent Marcus Malte et son Tamara, Suite et fin, avec une histoire sombre, qui claque et dérange, où on retrouve le talent fou de l'auteur à instaurer une ambiance glacée dés les premières lignes.

Contenu : 1 exemplaire de Nous étions des êtres vivants + 1 exemplaire de Tamara, suite et fin + thé Higher Living, Hampstead et Pukka (3 sachets) & bonbons + une carte Black Olive Press en bonus

Travailleurs en perdition a été envoyé dans le cadre de l'abonnement Romans en mai 2014

Ça vous intéressera aussi ?Jolies Nouveautés

Menu
Fermer
Panier
Fermer
Retour
Compte
Fermer